Demi-journée d’étude sur la Narmada

AfficheNarmada-reduit AfficheNarmada-reduit

AfficheNarmada-reduit

La Narmada, l’un des sept grands fleuves sacrés de l’Inde, est évoquée comme une manifestation divine. Ses rives sont marquées par de nombreux géosymboles tels que des temples, révélant la vénération de la Narmada et de Shiva, deux divinités en interactions. La succession des symboles religieux, remarquables dans le paysage de la vallée le long du chemin de pèlerinage, témoigne de l’ampleur de la dévotion des pèlerins et de l’importance spirituelle de cet espace.

Depuis les années 1950, le gouvernement de l’Union indienne a entrepris l’aménagement d’un vaste réseau de barrages hydroélectriques indispensable pour assurer l’indépendance énergétique du pays. Mais, depuis une vingtaine d’années, ces aménagements sont contestés en raison des impacts de ces infrastructures sur les milieux naturels, sur les villages situés en amont et sur les circuits de pèlerinage. Ainsi, d’importants mouvements sociaux s’organisant dans la vallée et dans toute l’Inde ont remis en question les politiques de l’Etat central. Ces mouvements interpellent aussi sur la justice et l’équité des bénéfices issus de ces ouvrages édifiés dans une perspective de « modernité » et de « progrès ».

Cette demi-journée sera l’occasion de présenter des études sur la Narmada au travers de plusieurs approches disciplinaires (anthropologie, géographie, sciences politiques). Les films documentaires sur les enjeux de la Narmada feront l’objet de présentations par leurs réalisateurs et de discussions. Une attention particulière sera accordée à la démarche de la réalisation de films documentaires pour diffuser des questionnements issus des sciences sociales. Enfin, ce terrain de recherche emblématique des mouvements sociaux s’opposant aux grands barrages, sera examiné dans une perspective plus vaste, où nous envisagerons les enjeux autour des ressources en eau en Asie du Sud.

Programme :

La Narmada, un fleuve sacré du centre de l’Inde

Approches pluridisciplinaires et cinématographiques

Organisée par le RésEAU Paris 8, le LADYSS et l’ED Sciences Sociales

Le 8 avril 2013 de 14:30 à 18:30

salle B106

Université Paris 8

Métro Saint-Denis Université

14:30 Introduction

14:40 – 15:00

«Représentations et manifestations divines de la Narmada. Textes et terrain d’une géographie sacrée», Intervention de Monica Guidolin, doctorante en anthropologie au CEIAS, EHESS

15:00-15:10 Discussion

15:10 – 16:00

Documentaire : «Narmada», un film de 47 minutes réalisé en 2012 par Manon Ott et Grégory Cohen, cinéastes et doctorants en sociologie visuelle et filmique au Centre Pierre Naville, Université d’Evry Val d’Essonne.

16:00 – 16:30 Débat

16:30 – 16:45 Pause

16:45 – 17:15

« Le grand barrage d’Omkareshwar : conceptions de la modernité, usages des espaces et mouvements sociaux » intervention et documentaire de 18 minutes réalisé en 2005 par Emilie Cremin, Doctorante en géographie du laboratoire LADYSS, Université Paris 8

17:15 – 17:30

« Au-delà de l’emblématique Narmada : les débats en Inde sur l’accès aux ressources», Intervention de Jean-Luc Racine, directeur de recherche émérite au CNRS, Centre d’Etude de l’Inde et de l’Asie du Sud, EHESS

17: 30 – 18:30 Débat et Conclusion

Coordonné par le

ResEAU Paris 8 https://reseauparis8.wordpress.com/ 

et Emilie CREMIN, doctorante en géographie : emilie.cremin@gmail.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.