Francesco Staro

Doctorat en anthropologie

Les cultures de l’eau.
Étude sur les liens entre l’utilisation des ressources naturelles et les identités ethniques dans les zones pastorales de l’Éthiopie du Sud

Dans mon projet de recherche je me propose d’effectuer une recherche sur la complexité culturelle impliquée par la gestion des ressources naturelles, notamment des ressources hydriques. L’eau et les formes de connaissances qui règlent son utilisation sont considérées en tant que principal outil d’analyse pour comprendre les dynamiques sociales, culturelles et politiques plus larges des populations enquêtées.

Aujourd’hui la gestion des ressources en eau dans les zones rurales de l’Éthiopie du sud est influencée par le modèle dominant du «développement participatif», qui vise à évaluer le rôle des «traditions locales» dans la gestion des ressources naturelles, et de l’eau en particulier. La question se pose ainsi de comprendre la signification exacte de la mise en valeur des savoirs locaux dans un processus de développement. L’analyse culturelle envisagée vise à démontrer que les formes de savoir liées à l’utilisation de l’eau expriment bien autre chose que la simple capacité d’utilisation optimale d’une ressource rare et précieuse, tels que défini dans la rhétorique du développement et de l’aide humanitaire. Étudier ces formes culturelles signifie plutôt analyser les dynamiques des identités ethniques et leur relation aux processus du développement. Il s’agit d’un outil d’analyse important pour aborder l’étude de l’histoire et les formes du changement au niveau local, en mettent en pratique une idée de l’eau en tant que domaine culturellement complexe et socialement construit.

Mots clés: Éthiopie, eau, identité ethnique, pastoralisme, anthropologie

Publicités