Mouctar Mamoudou

Doctorant Etudes Urbaines, Aménagement et Urbanisme

UMR 7533 LADYSS

Le défi de l’assainissement dans les villes du sahel: la gestion des eaux pluviales à Niamey (Niger)

L’eau, à travers ses différentes fonctions et usages, entretient de multiples relations avec les différents secteurs de la gestion urbaine. Il nous est donc apparu que l’eau pouvait être un élément à partir duquel il est possible de mener une réflexion tant sur l’aménagement durable à travers son exploitation que sur le devenir de la ville africaine. Choisir comme thème d’étude l’eau et l’assainissement plus précisément les eaux pluviales à Niamey, c’est assurément aller à la rencontre de problèmes qui revêtent une importance toute particulière au Niger et au Sahel de manière générale. Pour les villes d’Afrique tropicale la maîtrise de l’eau représente un enjeu capital en termes de développement durable. En zone sahélienne, où le climat se caractérise par une importante variabilité des précipitations faisant observer des évolutions entre deux extrêmes : le manque à travers les différentes sécheresses et l’excès à travers les inondations. Dans ce contexte d’aléas climatique et de forte croissance urbaine (spatiale, démographique), comment gérer, intégrer et valoriser les eaux de pluie dans une politique d’aménagement et de production urbaine pour une meilleure préservation de la ressource en eau, de l’environnement et du cadre de vie des populations ? C’est cette réflexion que nous menons, à la lumière des évolutions en cours ou déjà enregistrées dans les pays développés et en développement, pour analyser et comprendre, au regard des enjeux, les conséquences actuelles et les perspectives envisageables de l’urbanisation des villes sahéliennes face aux eaux pluviales.

Mail: m_moctar1@yahoo.fr

Publicités